Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 19:59



Voilà l'illustration d'une super journée de marche :

15 Km dans l'Aubrac ,
le matin nous sommes partis de Amont Aubrac aprés avoir cherché Jepp pendant une heure , il avait profité d'une attache peu securisée pour se faire une nuit joyeuse dans Aumont. Le boucher l'a vu le soir seul dans les rue , il l'a remis dans un enclos et le lendemain on l'a retrouvé parmis un troupeau de vache (il adore les vaches , si si )
aprés 3 heures de marche sous le soleil nous avons atteint le plateau de l'Aubrac...
 Dès que nous avons mis les pieds dans ce magnifique paysage de plateau Nous avons eu la Grêlle puis la pluie puis le soleil puis le vent et de chaque coté du Chemin des Crocus blanches et des Jonquilles bien jaunes. un vrai régal pour les yeux , mais pas pour les chaussure , la neige vient de fondre, l'eau reste encore là pour quelques jours , dans 1 mois les champs seront plein d'animaux et le soleil va taper ....

la récompense : un accueil chaleureux au Gites des Gentianes avec un Aligo de chez Aligo .....
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Bonjour Pierre,Le feuilleton était intéressant...dommage, il n'y a plus d'épisodes.J'attends avec impatience les suivants.BisesACM
Répondre
P
<br /> ça va venir<br /> un peu de patience<br /> <br /> <br /> <br /> <br />
M
 Quand tu seras rentré, je t'enverrai une histoire de saucisses, non pas d'âne mais de cochon de Compostelle... Les semelles tiennent le coup ?
Répondre
P
<br /> merci pour ton coucou<br /> <br /> oui les semelle tienne le coup mais pas les genoux<br /> <br /> à bientôt , j'adore les commentaires<br /> <br /> <br />
A
pauvre Jeep! Heureusement que le boucher n'en a pas fait du saucisson d'âne comme en Corse!Je vois que vous aurez bien mérité votre coquille, vu le temps, mais la récompense, avec ce bel aligot valait bien la fatigue! 
Répondre

Présentation

  • : De l'Orient vers l'Occident
  • : Ceci est un blog appelé à vivre le temps du voyage d'un homme, partit le lundi de Pâques 13 avril 2009 du Puy en Velay, traversa le Col de Roncevaux le 30 mai , pénétra dans la Cathédrale de Saint Jacques le Majeur dans la Ville du "Champs des Etoiles" ( Santiago de Compostella )le 4 juillet et se libéra de ses oripeaux de Vieil Homme le 7 juillet au bout de la terre d'Occident ( Cabot de Fisterra ) en brulant symboliquement ses vêtements comme ses Frères de Chemin depuis plus de mille ans en chemin vers Compostelle.
  • Contact

Avis aux lecteurs

N'hésitez pas à laisser des commentaires , c'est encourageant !!!

Derniers Articles

  • Le retour (épisode 3): janvier 2022 le virage - suite
    la ferme de Divali 2022 - @Pierre Bonjour à tous, Nous sommes toujours en janvier , dans la foulée je reçois un courriel d'Arianne. elle annonce qu'elle a une place pour une cure "ayurvédique bhavana" à la ferme de Divali dans le Morvan. Ça fait déjà...
  • Le retour (épisode 2): janvier 2022 le virage
    Divali janvier 2022- @Pierre Bonjour à tous, Je vous disais donc que 2022 fut l'année où tout c'est mis en lien. Ça commence mal en ce début d'année , une forme de crise existentielle professionnelle . Voilà presque 18 mois que je cherche un rebondissement...
  • Le retour (épisode 1)
    Bonjour à tous ceux qui liront ce message Voilà un dizaine d'année que je n'utilise plus ce blog néanmoins je compte le réactiver pour cette année 2023. 10 ans de parenthèse consacrées à plein de choses . en dehors du thème de ce blog "la marche au long...
  • Activation
    Bonjour à tous Il semblerait que mon blog soit en voie de disparition . et pourtant j'avais l'intention de l'activer de nouveau . Un nouveau projet se dessine, l'envie revient et ça c'est cool . à bientôt à mes rares lecteurs
  • Le creuset des Maisons Philosophales c’est :
    Le creuset des Maisons Philosophales c’est : Quitter la route, suivre le chemin, marcher jusqu’à Saint-Jacques, c’est accepter que ce voyage ne nous laisse pas indemne de toute trace et admettre qu’un changement profond risque de se produire en soi… Mais...