Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 14:19
30 avril 2009 : Figeac - Béduer 16km (beau temp mitigé)

La petite étape dont je révais depuis quelques jours. Je me lève un peu tard (8h00). Je fais le tour de Figeac pour trouver un cyber kf car je sais que mes lecteurs m'attendent . A cette époque je pensais que le meilleur moyen de me renseigner était le syndicat d'initiative. Je l'ai trouvé à 11h30 aprés dans l'ordre des courses d'un pélerin normal :
1- le petit Kf
2-la pharmacie pour les pensement "double peau" afin d'éviter les ampoules sur les endroit où ça chauffe + la creme pour graisser les pieds avant que ça chauffe (les ampoules) + la creme solaire ecran total remplaçant celle que j'avais oublié je ne sais où + une boite d'efferalgant contre les vieilles douleurs quand il y en a (et oui le pélerin se dope) + un passage sur la balance pour se remonter l'égo
3- la poste pour envoyer un coli d'environ 2kg d'inutile trainant dans le sac depuis 10 jours + la carte journalière à sa petite famille + un peu de "fraiche"
4-la superette Casino pour le "picnic" des prochains jours.

et enfin le syndicat d'initiative aprés un parcours agréable dans les rues de Figeac.
Direction le cyberKf pour 1h de connexion .

Départ tranquile et en pleine forme en direction de Cahors, je vous le rapelle.
Pour vous rassurez et au vue des commentaires le genou me supporte trés bien depuis Estaing (merci à l'Osthéo)

Aprés 16 km tranquille et sans evenement particulier, je rejoins mes compères au camping de Béduer, Carole et José sont sous leur tente, a table j'y retrouve 1 couple d'australien (je ne comprends pas leur Anglais), 3 allemands et  Léon.

AAAH Léon , je m'y arrête quelques lignes car je ne le reverrai pas ....
Léon a entre 60 et 70 ans, il bouge en permanence, il cause peu... mais de temps en temps il se raconte :
il repart pour son troisième Santiago le premier il l'avait fait en 45jours, le deuxième en 32jours. Il part toujours du Puy parce que le ballisage est bien fait , il habite Rodhez , Il marche entre 35 et 45 km par jour (voir plus ) il démare avant 6h30, il a un sac de 8kg tout compris (boisson), cette année "j'essaye Santiago puis Fatima , seulement si le balisage est au point.
"Mais pourquoi fais tu le Chemin ?"
"pour voir la faune et la flore, mais surtout quand j'arrive à Compostelle je suis complètement émus, au point où il faut que j'y reste plusieurs jours pour revoir cette cérémonie de bénédiction des pélerins..."
... (le temps de finir le dessert)
" Bon Camino ! Je vais me coucher j'ai prévu 45 km demain..."
Je ne l'ai plus revu


Partager cet article
Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 16:23

Voilà 1 mois et deux jours que j'ai débuté cette nouvelle aventure; à de multiples reprises à travers vos coups de fil, vos courriels ou vos commentaires vous me posez la même question :
Pourquoi cette aventure ?
Je n'ai toujours pas de réponse rationnelle à vous donner.
C'est un désir qui c'est transformé en idée puis en projet à partir de septembre 2008. Un déclic : le livre "Les Etoiles de Compostelle" d'Henri Vincenot que je vous invite à lire . en résumé un moine druido-chrétien entreprend l'initiation d'un apprenti Charpentier à travers un pélerinage les menant de Veselay ,au Puy,  à Cap Finistère et enfin à Chartres  dans la période où l'art gothique transforme l'art roman.
Vous aller me demander pourquoi ce livre fait parti d'un de mes déclics, j'en sais rien. d'autre, on lu ce livre et non rien ressentit...

Depuis une dizaine de jour, je ne suis plus dans l'acte " sportif ", j'ai eu trois semaines de peine physique, normale pour un citadin bedonnant, ne connaissant que son bureau et sa voiture depuis 20 ans.
Pour rentrer, dans le Chemin il m'a fallu tout ce temps, un vrai temps de découverte. Mon intiation est bien commencé Il va faloir que je commence une autre phase dont on parle sur ce chemin, si je peux j'essayerai de l'évoquer, mais je crois que ce type d'aventure va être trés difficile à partager.
Aujourd'hui, je suis certain qu'une Foi me fait avancer pas celle qui fait croire en un Dieu tout puissant; non c'est un truc qui te dit va jusqu'au bout , il y a quelque chose à Cap-Finistère.
Ne vous inquiétez pas je ne deviens pas Mystique; j'essaye d'expliquer qu'il y a quelque chose en moi qui me pousse à mener au bout cette aventure sans trop savoir pourquoi. certe , j'en ai de vague idée ...
Je voulais vivre une aventure physique, psychologique, philosophique, métaphysique, culturelle,..., et bien soyez rassurer je suis servi.
Ce que je ressents le plus fort est une résurgeance de mon inné culturel. il y a quelques jours j'ai eu l'impression d'être dans l'Ariège et en Bretagne en même temps , mon nez sentait l'air marin par un temps de flux d'ouest et mes yeux voyaient de la montagne avec de la forêt comme à Miglo... ça fait une drole d'impression.

Je ne sais pas si c'est trés clair pour vous, mais je n'arriverai pas à faire mieux ...


Partager cet article
Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 16:01

Figeac


29 avril 2009 : Livinhac-le Haut à Figeac  : 24km "beau temps, belle mer"  "P.d.T."

Aprés une nuit bien méritée, mes compagnons de chambré refont leur sac à dos à 5h30 du matin. je me réveille donc au son des sacs en plastique froissés. Je me lève doucement et m'oriente vers le petit déjeuné. Il faut sortir au café de la place de la mairie. Je hisse péniblement mon sac sur le dos et croise deux couple prets pour le grand départ . Il pleut, les divers protections sont de rigueur; une des dames se fache contre son pancho et lance dans un dernier effort : " Chemin de M..."
Toute la journée cette expression m'a fait sourir jusqu'à Figeac.
En chemin on descend dans un ruisseau enfin un début de torrent, la pluie alimente le cour d'eau. les semelles baignaient. arriver en bas, le topoguide indiquait des difficultés 5km après en cas de pluie .
courageux mais pas téméraire, je passe par la route; c'est plus court et à sec .
Je rencontre un papa, sa fille d'une dizaine d'année et Chataîgne une belle ânnesse brune, ils viennent de Suisse et vont jusqu'à Santiago.
Au fond de moi même je les envie; si cela avait été possible j'aurais bien fait la même chose. à première vue , c'est possible en suisse d'interrompre une scolarité sous certaine conditions.
En réflechissant, je crois aussi que c'est possible en France grace au CNED, mais je n'y avait pas pensé de cette façon... et puis voilà

Je trouve un hébergement  à Figeac et le hasard du chemin veut que je retombe sur mes deux couples "C de M" et Gérard un entrepreneur de Toulouse qui finissait son Camino par le bout qu'il n'avait pas pu faire. Nous avons passé ensemble une soirée à discuter de tout et de rien et même de l'ANPE oh pardon du Pôle Emploi; c'était fort Sympa...

Mes colocataires me racontent la traversée d'une digue sans les chaussures : le C de M était inondé avec 30 cm d'eau.
J'ai eu le nez fin, semblerait il et puis j'ai bien fait d'écouter les conseils du topoguide

Figeac est une ville sympa, mais je ne me suis pas éternisé. Mon souci était de retrouver mes amis Jean Claude et Claude à Gramat sur la voie de Rocamadour. J'avais aussi envie de continuer ma route sur les traces de l'art Roman et d'arriver à Rocamadour par la vallée. (ça faisait plein de bonne raison...)
Le Syndicat d'initiative m'alerte  sur les crues de ces derniers jours => pas d'arrivée majestueuse
Et Jean Claude part pour le Week End à Biarritz .
Le coeur un peu massade, je pars sur Cahors par la voie directe...
Je ferais Rocamadour dans quelques années...



Partager cet article
Repost0
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 20:45
le 10 mai 1934 est né Raymond Mathe à Paris 14 .

75 ans et en pleine forme , je sais que demain aprés midi il y a réunion de famille à Sucy et je suis certain qu'il fera un tour sur le blog avec ma soeur .
Donc :

Joyeux Anniversaire Papa
Gros Bisous

Et gros bisous à tout le monde...

à bientôt
le Fiston
Partager cet article
Repost0
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 16:17
28 avril :  Conques à Linvihac le Haut (22 km temps maussade)

Fin de journée difficile là où  oncommence à haïr le balisage

Je m'explique Je pars un peu tard de Conques à 11h je suis sur le plateau pour une ou deux dernières photographies et me voilà parti la fleur au fusil , pardon le sac sur le dos pour une marche de 20km à première vue pas trop difficile .
j'arrive à un carrefour : le GR (balisage rouge et blanc) se sépare en deux routes, je choisi celle de gauche , vous l'aurez tous deviné
la distance semblait plus courte et surtout le chemin passait  par un village avec un bistrot pour le déjeuner à 14-15h. Je débouche sur une route à ma droite une chapelle à 200m et à ma gauche le balisage. je regarde mon guide "chapelle romane remarquable à Noailhac" et on me dit Noailhac à gauche donc je file à gauche(encore une fois me direz vous). Je fais 3km (1h de marche) pour aboutir dans un village avec un café-restaurant presque fermé sans chapelle. Je mange un bout je téléphone à mon prochain hébergement , elle me dit
 "je ferme à 7h ,il faut arriver avant 7h , si vous êtes à Noailhac, je vais pas pouvoir vous attendre par le Gr ça met 5h"
"vous inquiété pas je vais couper par la route des crêtes " dis je
"bon d'accord mais dépèchez vous , je ferme à 7h" re-dit elle ...
aller hop une deux une deux !!!!

Je passe par la route des crêtes ou je retombe sur ma Chapelle "St Roch , à 200m ", et j'en deduis que je viens de faire 4 km pour aller dans un bistrot ...  alors que j'avais un bout de saucisson et du pain dans mon sac .
Je fonce en dehors du GR plein Ouest et au bout d'une demi heure je me retrouve sur des vieille traces blanches et rouge qui passent par de magnifique église Romane (dont vous avez déjà vu les photos: le Tympan avec le soleil et la lune).
Tout va bien, 18h20 je touche du doigt le but , à vu de nez j'en ai pour 1/2 heure .
Que nenni, au bout de la route une pancarte usée déconseille aux marcheur de prendre la petite portion de route départementale sur 1km car elle est considerée comme dangeureuse "reprenez le GR officiel en face et remonter la coline" .
J'arrive epuiser par cette remonté et il est 18h35, j'appelle la dame qui ferme à 19h pour lui dire que je touche toujours du doigt Livinhac et là elle me dit "je vais etre obligée de faire des heures sup encore ce soir.. mais je vous attend vous en avez encore pour 1h... "
mais non madame je vous vois d'où je suis ... ai je pensé interieurement

Le Gr m'a enmené je ne sais pas où, mais effectivement, j'en ai eu pour 3/4h suplémentaire dans la gadoue avec un accueil génial bien évidement " je vous l'avais bien dit , et ma fille pendant ce temps là elle subit le retard des randonneur ..."

C'est ça le Chemin des jours Sans et des jours Avec ...

A bientôt...
Partager cet article
Repost0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 20:29
27 avril  de Golinhac à Conques, là où J'en prends plein les mirettes :

Aller ! aprés une nuit trés correcte bien au chaud, météo-France annonce une journée Sympa ...
Je pars comme à mon habitude vers 9h30 les godasses un peu humides , mais supportables (merci le papier journal). Haut les coeurs je me lance sur un challenge de 24 km. Arrivée à 17h.

Et ça passe , grosse fatigue, seul mais ça passe; un pied devant l'autre sur un terrain vallonnée.

l'arrivée à Conques avec un soleil radieux, mais je vous ai déjà montré les Photos dans la glycine.
hébergement à l'Accueil de l'Abbaye Saint Foy "gardée" par des moines Prémontré et les bénévoles Hospitaliers de St Jacques .
Hébergement en dortoire , je retrouve mes compagnons de Fortunes.
19h , la cloche pour le repas. 40 personnes à tables, des pélerins, des gens en "retraites", des futures confirmant, ça parle toutes les langues : anglais , finnois, dannois, allemand, les Suisses étant les plus à l'aise.
Le frêre chargé de l'accueil nous fait un petit discourt de bienvenue et nous invite au L'audes puis à la bénédiction des pélerins puis à une petite surprise musicale. on rigole avec mon voisin , tu vas voir il va nous jouer "pas de bougui wougy avant vos prières du soir ..."
J'y apprens aussi la petite chanson du pélerin.

20h30 l'invitation était tellement sympa que je file à l'abbatiale avec les autres pour un office chanté; bénédiction des pélerins le souhaitant, puis reccueil devant une statue de Marie avec un accompagnement au piano et là on passe au grandiose , si , si !!! l'abbatiale s'illumine en faisant ressortir toute sa beauté romane. (cf photo de l'autre soir)
petite interuption tout le monde sort devant le parvie pour une explication de texte ; enfin ; un commentaire sur le tympan de l'abbatiale par le frêre premontrés qui avait commencé son mini-concert. une vrai pièce de théatre , pour vous dire tout le monde a applaudi notre "comédien".
et de nouveau il nous invite à l'interieur pour 3/4h d'orgue non-stop magnifique , le regard se perdant dans les voutes de l'église ... et pour la petite annecdote - clin d'oeil , il nous joue "les portes de pénitencier" (génial à l'orgue)
Un vrai Show, Si vous passez à Conques, n'oubliez pas 20h30 à l'abbatiale...

et aussi, un vrai moment démotion...

le lendemain je suis reparti trés tard, vers 11h pour une nouvelle grosse étape et pour une aprés midi beaucoup moins sympa ...

là où on comprends les négociations avec la Fédération Française de Randonnée.... et le balisage du GR65
Partager cet article
Repost0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 09:07
quelques clichés de Tympan pris au hasard du Chemin :

 le peché originel
 le Christ à sa droite Jean , à sa gauche Marie
en haut à sa droite un soleil à sa gauche une lune ...
 
   
   
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : De l'Orient vers l'Occident
  • : Ceci est un blog appelé à vivre le temps du voyage d'un homme, partit le lundi de Pâques 13 avril 2009 du Puy en Velay, traversa le Col de Roncevaux le 30 mai , pénétra dans la Cathédrale de Saint Jacques le Majeur dans la Ville du "Champs des Etoiles" ( Santiago de Compostella )le 4 juillet et se libéra de ses oripeaux de Vieil Homme le 7 juillet au bout de la terre d'Occident ( Cabot de Fisterra ) en brulant symboliquement ses vêtements comme ses Frères de Chemin depuis plus de mille ans en chemin vers Compostelle.
  • Contact

Avis aux lecteurs

N'hésitez pas à laisser des commentaires , c'est encourageant !!!

Mes Archives

Derniers Articles

  • Le creuset des Maisons Philosophales c’est :
    Le creuset des Maisons Philosophales c’est : Quitter la route, suivre le chemin, marcher jusqu’à Saint-Jacques, c’est accepter que ce voyage ne nous laisse pas indemne de toute trace et admettre qu’un changement profond risque de se produire en soi… Mais...
  • Les Chemins après le Chemin ! La genèse du "Creuset de Noisy le Grand"
    Le Creuset de Noisy: hébergement jacquaire en Île de France Chers Amis, Il est temps pour notre association de bénévoles d’éclaircir notre communication. À plusieurs reprises nos interlocuteurs nous ont fait remarquer qu’ils ne comprenaient pas le sens...
  • Houra ! Houra ! Houra ! pour les Hospitaliers
    Durant des siècles, des millions de pèlerins ont foulé le chemin menant à Saint Jacques de Compostelle. Au delà du pèlerin ou du simple voyageur, aujourd'hui nous donnons la parole à ceux qui vivent le long de ce chemin et partagent cette expérience chaque...
  • Le Bout du Monde
    Il y a 5 ans je mettais les pieds sur la Plage du bout du monde. depuis ce lieu m'obsède, pourquoi ? Cette histoire de Bouc du bout du monde Le BOUC DU BOUT DU MONDE - épisode 2 , cette récolte de cailloux plus bizarre les uns que les autres Le BOUC DU...
  • la TOUR
    Petite histoire d'un symbole parisien sur la Voie Turonengis